Unicef Luxembourg

unissons-nous pour les enfants

Comment la guerre en Syrie pousse ses pays limitrophes à leurs limites

Rien qu’au cours des 12 derniers mois, le nombre de réfugiés syriens en Turquie, au Liban, en Iraq, en Egypte et en Jordanie a augmenté de plus d’un million, revenant à un total de plus de 4,5 millions. Il est évident que le conflit a des effets sensibles sur les pays limitrophes.
 
Ainsi, seule la Jordanie hôte déjà plus de 635.000 réfugiés syriens, pesant lourd sur ses capacités dans l’offre de services sociaux comme l’éducation ou la protection des enfants.
 
Entretemps, beaucoup de Syriens exilés ont épuisé leurs économies et sont devenus dépendants de l’appui des communautés locales, du gouvernement jordanien et de la communauté internationale. De plus en plus de familles, même en étant incroyablement résistantes, se voient contraintes de faire travailler leurs enfants, de les marier trop jeunes ou de les retirer de l’école.
 

Jordanie

 
Superficie 89.342 km2
Pays voisins Cisjordanie, Irak, Israël, Arabie saoudite, Syrie
Capitale Amman
PIB per capita 12.400 $US
Population 8.117.564 habitants
dont Réfugiés syriens 635.000
dont enfants en âge scolaire 235.458

Ce sont toujours les enfants qui souffrent le plus de la guerre

Dans leur patrie, les enfants réfugiés ont dû faire face à d’énormes dangers. Au quotidien, des enfants y sont tués, mutilés ou deviennent orphelins. D’innombrables enfants souffrent de traumatismes psychologiques, ayant vu mourir des membres de leur famille, ayant été séparés de leurs parents ou ayant été terri és par des bombardements constants.
 
Le risque de perdre toute une génération augmente avec chaque jour que la situation se détériore. Partout autour d’eux, les rêves et les opportunités des enfants syriens sont perdus. Et ils perdent leur enfance, comme leur droit d’être enfant leur est refusé ! Bien que le Gouvernement jordanien ait fait de son mieux pour répondre aux besoins des enfants syriens, la situation reste difficile.
 
Parmi les 235.458 réfugiés syriens en âge scolaire :
 - 145.458 fréquentent une école publique dans un camp ou dans une communauté hôte
 - Environ 30.000 ont accès à une éducation alternative
 - Plus de 60.000 n’ont aucun accès à l’éducation
 

La devise MAKANI*

*« Je suis sûr, j’apprends, je connecte ! »
 
Dans l’objectif de créer une approche intégrative répondant aux besoins multiples des jeunes, UNICEF- Jordanie a lancé, en collaboration avec 20 partenaires, l’initiative Makani. Signifiant « Mon espace », plus de 200 centres communautaires dans les camps et dans les communautés hôtes, offrent un lieu de rencontre et un espace protégé à tous les jeunes.
 
Makani est plus qu’un simple endroit pour des jeux et de la récréation. C’est une approche pour soutenir les filles et les garçons, les adolescents et les jeunes dans leur développement – physique, cognitif, social, émotionnel et spirituel. Makani vise à promouvoir le bien-être des enfants par des programmes adaptés aux besoins spéci ques des jeunes. Voici les activités-clés de ces centres communautaires :
 

L’éducation alternative

Avec toujours plus de 60.000 enfants et jeunes adolescents sans aucun accès à l’éducation, Makani mise sur l’éducation alternative. Dans un cadre différent à celui d’une école classique, une éducation informelle transmet ici aux jeunes les compétences basiques et les aptitudes cognitives qui les aideront à rattraper le niveau perdu et à regagner le parcours scolaire officiel du pays.
 

Soutien psychologique

Pour les enfants ayant vécu la guerre et la violence, il est important de regagner une perspective et un sentiment de normalité dans leur vie. Pour la majorité, le stress psychologique ne se réduit pas en quittant la Syrie, mais ils continuent à vivre dans des conditions difficiles : Beaucoup doivent travailler pour soutenir leurs parents, des  lles sont mariées contre leur volonté et la dépendance continue d’une assistance humanitaire nuit à leur dignité. A tous ces jeunes, Makani offre une aide structurée, gérée par des adultes et soutenue par les communautés, dans un endroit protégé.
 

Emancipation des jeunes

En offrant des activités qui améliorent les aptitudes à la vie quotidienne des jeunes, Makani les incite à utiliser leur voix, à participer activement à la vie communautaire et à développer un engagement social, en implémentant leurs propres initiatives pour les jeunes.
 

Comment aider?

Afin de pouvoir répondre aux besoins des enfants, l'UNICEF a urgemment besoin de fonds.
 
Don par virement 
CCPL IBAN LU38 1111 0000 1818 0000 ou
BCEE IBAN LU37 0019 1000 7067 0000
avec la mention « Jordanie 2016 »
 
Don en ligne

Contact

T. 44 87 15
 

Haïti

 
Superficie 27.750km2
Pays voisins République dominicaine
Capitale Port-au-Prince
PIB per capita 810 $US
Population 10.317.000 habitants
dont <18 ans 43%
Langues Français, Créole
 

Le séisme de 2010  

 

Haïti

 
Superficie 27.750km2
Pays voisins République dominicaine
Capitale Port-au-Prince
PIB per capita 810 $US
Population 10.317.000 habitants
dont <18 ans 43%
Langues Français, Créole
 

Le séisme de 2010  

Retour

En apparté...

Newsletter

Pourquoi s'inscrire?

Nvision S.A. — © 2009 Unicef Luxembourg