Unicef Luxembourg

unissons-nous pour les enfants

En tant qu’organisation humanitaire, l’UNICEF a une responsabilité envers ceux que nous soutenons, ainsi qu’envers les donateurs qui nous aident à collecter les fonds nécessaires pour atteindre des objectifs pour les enfants du monde.

Nous devons à tout moment être en mesure de donner des informations sur les projets exécutés dans les pays en voie de développement, l’usage des fonds pour les projets en question, ainsi que sur les fonds collectés et la manière employée pour récolter ces contributions. Afin de garantir une telle transparence, l’UNICEF a au niveau mondial, ainsi qu’au Luxembourg un nombre de contrôles internes ainsi qu’externes.

Transparence et contrôles au Luxembourg

  • Activités clés toujours soumis au double contrôle par 2 membres du personnel
  • Double signature pour tous les paiements
  • Contrôle annuel des comptes par une société indépendante de réviseurs d’entreprises
  • Approbation des comptes et des budgets par les membres de l’Assemblée générale
  • Présentation de la situation financière au Ministère de la Coopération
  • Présentation de la situation financière à UNICEF-International

 

Fonctionnement interne d’UNICEF-Luxembourg

Au niveau national, les statuts du Comité luxembourgeois, qui sont conformes à la loi luxembourgeoise sur les a.s.b.l., stipulent par exemple une stricte séparation des rôles du Conseil d’Administration et du rôle du directeur en charge de la gestion journalière, afin d’éviter des conflits d’intérêts. Le Conseil d’Administration a une fonction de supervision des activités du Comité et contribue au planning général des objectifs et de la vision du Comité. Les membres du Conseil d’administration ne sont pas rémunérés.

Au niveau de la gestion journalière, le directeur assure le bon fonctionnement de toutes les activités et des relations humaines du Comité. Les membres du personnel n’ont pas le droit de vote et ne peuvent donc pas être membre de l’association et du Conseil d’administration. Le Comité a d’ailleurs une charte éthique interne détaillant les droits et devoirs des employés. Presque tous les travaux internes, notamment les travaux de contrôle de caisse, les commandes de matériel, ainsi qu’un bon nombre de tâches administratives et financières sont soumises à un double contrôle, afin d’éviter les erreurs, mais aussi afin d’exclure des possibilités de fraude. Tous les transferts de fonds doivent être signés par deux membres du Conseil d’administration.

Transparence financière

Concernant la transparence financière, chaque année, les comptes du Comité sont contrôlés par trois vérificateurs des comptes indépendants, qui font rapport de leur mission à l’Assemblée générale. Lors de l’Assemblée générale, les comptes du Comité sont soumis aux membres de l’association pour approbation. Un bilan complet, détaillant les recettes et dépenses, ainsi qu’un rapport d’activités de l’exercice précédent est distribué à tous les membres de l’association au préalable de l’Assemblée générale.

Lors de l’Assemblée générale, le Comité soumet aux membres la proposition du budget rectifié pour l’année courante, ainsi que le projet de budget du prochain exercice. A part la présentation des comptes aux membres de l’Assemblée générale, le Comité doit présenter sa situation financière au Ministère de la Coopération, ainsi qu’à UNICEF-International, auquel UNICEF-Luxembourg est rattaché par un accord de reconnaissance.

Les Principes de bonne Gouvernance

A côté de ces quatre niveaux de contrôle, qui permettent une transparence parfaite, UNICEF-Luxembourg a signé les Principes de Mondorf, qui sont des Principes de bonne Gouvernance, adopté lors d’une conférence internationale à Mondorf en mai 2009.
Les principes, qui s’ajoutent aux règlements internes et aux contrôles réguliers susmentionnés, ont été élaborés par UNICEF-International en collaboration avec PriceWaterhouseCoopers pour garantir une cohérence parmi tous les Comités UNICEF concernant les contrôles financiers, la transparence en matière d’organisation et de prise de décisions, la répartition des responsabilités et l’évaluation des performances.

Tous les contrôles effectués, ainsi que le respect des Principes de bonne Gouvernance ont pour objectif de minimaliser les risques et de garantir la meilleure gestion possible des fonds destinés au soutien des enfants dans le monde, permettant ainsi aux donateurs de faire leur contribution en toute confiance.

Concrètement, l’ensemble des contrôles internes du Comité, la révision des comptes par une société externe de réviseurs d’entreprises ainsi que les Principes de bonne Gouvernance garantit aux donateurs :

  • Le respect du souhait du donateur concernant l’affectation de son don
  • Une attestation officielle et une lettre de remerciement pour chaque don effectué
  • Le traitement rapide et sérieux de toutes questions et réclamations
  • Des informations régulières et pertinentes concernant l’utilisation des dons, notamment un rapport annuel des activités
  • La confidentialité totale des données des donateurs et clients

 

Transparence et contrôles au niveau international

Le parcours des dons

Les fonds provenant du Luxembourg, ainsi que d’autres pays donateurs sont transférés directement au siège de l’UNICEF, à partir duquel ils sont transférés aux pays bénéficiaires.

Chaque pays en voie de développement où sont réalisés les programmes de l’UNICEF a des plans pluri-annuels et annuels d’activités détaillant les besoins locaux en aide humanitaire. Les fonds reçus par les bureaux de terrain par le biais du siège à New York sont alors affectés aux programmes d’aide que l’UNICEF réalise sur le terrain avec des partenaires locaux.

Evaluation des programmes

Chaque année chaque bureau de terrain UNICEF est obligé à évaluer ses activités et à dresser un rapport annuel, ainsi que des rapports pluriannuels pour détailler les progrès faits au niveau des projets de longue durée. Les évaluations sont faites en concertation avec tous les partenaires impliqués dans le cadre d’un projet.

Les résultats de l’ensemble des pays en voie de développement où l’UNICEF est active, sont publiés dans le Rapport Annuel d’UNICEF International .

Audits et transparence financière

L’Office des Audits Internes est une entité indépendante à l’intérieur de l’organisation qui fait des évaluations des activités de l’UNICEF sous forme d’audits, tout en respectant des standards internationaux d’audit. Les évaluations et rapports rédigés par l’Office concernant l’efficacité de systèmes, procédures et contrôles internes sont communiqués directement au Directeur/Directrice général(e) de l’UNICEF.

En dehors de l’Office des Audits Internes, l’UNICEF est aussi contrôlé par des entités externes des Nations Unies, comme le Conseil des Auditeurs des Nations Unies, l’Unité d’Inspection Commune et le Comité consultatif sur les questions administratives et budgétaires.

L’UNICEF rédige annuellement des rapports financiers certifiés par les auditeurs des Nations Unies et soumis pour approbation au Conseil d’administration d’UNICEF International.

En apparté...

Newsletter

Pourquoi s'inscrire?

Nvision S.A. — © 2009 Unicef Luxembourg