Unicef Luxembourg

unissons-nous pour les enfants

(In)visible children’s rights – Les droits de l’enfant à l’écran

A l’occasion du 25ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant le 20 novembre prochain, un consortium organise le Festival. Celui-ci regroupe le Point de contact national du Réseau européen des migrations au Luxembourg et 10 ONG luxembourgeoises, qui ont axé leurs activités notamment sur la défense des droits des enfants dans le monde. La sélection des films à l’affiche permet de découvrir différentes histoires d’enfants vivant aux quatre coins du monde et qui font face de manière créative et surprenante aux défis qui leur sont imposés : enfants orphelins vivant dans la rue, « children on the move » fuyant les atrocités des guerres civiles en Afrique, mariage forcé au Sénégal, enfants atteints du virus VIH victimes de discrimination, enfants-soldats, travail forcé et esclavage, enfants dans les centres de détention pour mineurs…
 
Les différentes thématiques abordées dans les films ouvriront le débat sur le degré de réalisation des droits de l’enfant et du respect de la Convention dans laquelle ils sont inscrits.
 
La Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE) a été adoptée à l’unanimité par les Nations Unies le 20 novembre 1989 et ratifiée par 191 pays sur 193. Seuls la Somalie et les États Unis ont refusé de s'engager. En 54 articles, ce texte énonce les droits civils, économiques, sociaux et culturels de l’enfant. Aujourd’hui, le cadre théorique des droits de l’Enfant est quasi universellement admis. Pourtant, il reste à l’appliquer, à transformer les paroles en actions, à faire des mots une réalité.
 
La CIDE affirme qu'un enfant n'est pas seulement un être fragile qu'il faut protéger, mais que c'est aussi une personne qui a le droit d'être éduquée, soignée, protégée, une personne qui a le droit de s'amuser, d'apprendre et de s'exprimer, quel que soit l'endroit où elle est née. Les enfants ne sont pas uniquement considérés comme des bénéficiaires de droits, mais aussi comme des acteurs de leurs propres droits élémentaires. Selon leur âge, les enfants ont bien sûr des besoins spécifiques et requièrent une protection particulière, mais ils doivent aussi avoir la possibilité de s’impliquer et de se mobiliser pour faire valoir leurs droits et de se manifester dans les discussions et décisions qui les concernent.
 

La vie et le bien-être des enfants restent aujourd’hui exposés à de nombreuses menaces

Les États qui ont ratifié la Convention Internationale des Droits de l’Enfant sont tenus de concevoir et de mettre en œuvre des mesures et des politiques qui tiennent compte de l'intérêt supérieur de l'enfant. Malheureusement, beaucoup d’États manquent souvent à leurs engagements et les droits les plus fondamentaux des enfants sont encore aujourd’hui bafoués.
Ainsi, environ 18 000 enfants meurent chaque jour, pour la plupart de causes évitables, 300 000 enfants sont enrôlés de force dans des armées, 5,7 millions d’enfants sont victimes de travail forcé et d’esclavage et 10 millions d’enfants sont mariés avant l’âge de 18 ans.
 

Les droits de l’enfant à l’écran

C’est dans le cadre du 25ème anniversaire de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant qui aura lieu le 20 novembre prochain que les 11 organisations participantes ont décidé, au travers de l’organisation d’un festival cinématographique, de s’ériger contre la pauvreté, l’exploitation, la discrimination et la violence dont sont victimes les enfants. 
 
Les 7 films proposés par ce festival aborderont les droits de l’enfant au travers de diverses histoires, témoignages, tranches de vie. Le spectateur sera plongé dans l’univers de ces enfants aux contextes si différents à travers plusieurs continents.
 
Ces films montreront comment certains enfants, à force de courage et d’imagination, parviennent à se construire leur propre avenir dans un monde parfois indifférent à l’égard de leurs conditions de vie précaires.
 

Les horaires

Le Festival se déroulera du 16 octobre au 20 novembre, 6 séances sont prévues :

- Les jeudis 16, 23, 30 octobre 2014
- Les jeudis 6, 13, et 20 novembre 2014 à 18h30 au Cinéma Utopia.

La soirée d’ouverture du jeudi 16 octobre 2014 sera suivie d’un vin d’honneur.

Chaque film fera l’objet d’un débat à l’issue de la séance.

Pour le programme complet et des informations supplémentaires, veuillez consulter le site web : www.cinemadusud.wordpress.com

Informations pratiques

CINE UTOPIA
16 AVENUE DE LA FAIENCERIE
L-1510 LUXEMBOURG 
 
Prix du ticket : 7€
 
Les tickets sont disponibles le soir même au stand d’information du Festival
« Cinéma du Sud », situé à l’entrée du Ciné Utopia.
 
Organisations participant au Festival :
 
Croix-Rouge luxembourgeoise, Amis du Tibet, Amnesty International, ECPAT Luxembourg, Point de contact national du Réseau européen des migrations au Luxembourg, Fondation Follereau Luxembourg, Handicap International Luxembourg, Kindernothilfe Luxembourg, SOS Villages d’Enfants Monde, Terre des Hommes Luxembourg et UNICEF.
 
 

Contact

UNICEF-Luxembourg
Isabelle Hauffels
Responsable de Projets, d'Education au développement et de la Plaidoirie
Tél.: 44 87 15 24
 
ECPAT Luxembourg
Hannah Bristow
Chef de projets
Tél.: 26 27 08 09
 
Terre des Hommes Luxembourg
Monique Berscheid
Présidente
Tél.: 691 350 274
 
Amnesty International
Virginie Magis
Assistante Education aux droits humains et Jeunesse
Tél.: 26 29 60 90
Retour

En apparté...

Newsletter

Pourquoi s'inscrire?

Nvision S.A. — © 2009 Unicef Luxembourg